Majorque, l’île aux mille et une facettes. À quelques heures seulement en avion, il suffit de choisir l'un des vols de Nantes pour Palma de Majorque. Entre les paysages littoraux époustouflants de falaises entrecoupées d’agréables criques de sable fin et d’eau turquoise, les villages côtiers et les petits ports typiques de la côte ouest sans oublier les villages pittoresques où au détour d’une ruelle en pavés, la gastronomie majorquine émoustille les papilles les plus affutées, l’île est tout simplement paradisiaque. Bénéficiant d’un climat doux méditerranéen, c’est une véritable ode au dépaysement, à la zen attitude et à la découverte qu’offre l’île : un petit coin de paradis sur Terre

Mais voilà, pour y parvenir, à défaut de pouvoir s’y téléporter comme James T.Kirk ou Spock, il faut prendre l’avion. Un voyage en avion qui peut alors avoir des effets néfastes sur l’organisme aussi court soit-il. Entre sensation d’engourdissement dans les jambes, douleur dans les articulations voire l’apparition de crampes, de raideurs, comment prendre l’avion sans turbulences ? Gros plan sur quelques-unes des astuces à mettre en œuvre.

Combattre les effets de l’avion sur le corps

Simplement et assez facilement, il est facile de combattre la mauvaise circulation sanguine, les gonflements, les articulations douloureuses ou encore les crampes pendant un vol en avion. Et pour cause, en avion la position assise tasse les cervicales, ferme la cage thoracique, sans oublier que l’altitude augmente les problèmes d’insuffisance veineuse, les jambes lourdes et favorise la dilatation des gaz à l’origine des maux de ventre, sans compter les effets insoupçonnés.

Tout d’abord, il convient de boire suffisamment d’eau et éviter les boissons alcoolisées pendant toute la durée du vol au risque de se déshydrater notamment. 

Ensuite, la règle d’or est de bouger. À l’image des exercices que l’on peut faire dans sa voiture ou au bureau, rien de tel que de pratiquer quelques étirements pour vivre sereinement son vol. Pour détendre les mains, il est possible de comprimer entre ses mains une balle de tennis jusqu’à ce que l’on soit fatigué. Pour les bras, rien de tel que de les tendre devant soi, les paumes relevées et les doigts à la verticale. Ensuite, pour les épaules, le fait de maintenir les épaules le plus haut possible pendant quelques secondes permet de les détendre. Ce mouvement peut alors être associé à des mouvements de tête de gauche à droite. Autre exercice simple, celui de planter les talons fermement dans le sol et de lever les orteils le plus haut possible tout en tenant la position là encore, une poignée de seconde. Pour étirer les mollets, il faut appuyer ses avant-bras sur un mur de la cabine ou le siège avant, plier une jambe et tendre l’autre vers l’arrière. La plante du pied à plat au sol, il suffit ensuite d’avancer les hanches en gardant le dos droit avant d’alterner avec l’autre jambe. Bien entendu, il ne s’agit là que d’un panel d’exercices à répéter et qu’il en existe bien d’autres. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de répéter des exercices qui mobilisent toutes les parties du corps et de marcher dans les allées de l’avion surtout, si la durée du vol s’étend sur plusieurs heures. 

Mieux vaut également porter des vêtements dans lesquels on soit à l’aise. Exit les vêtements slim, trop près du corps ou ajustés. Une attention particulière doit également être portée sur le choix des chaussettes, des sous-vêtements et des chaussures. Rien de tel en particulier que de porter une paire de sneakers, d’autant que le choix est large pour celles et ceux qui ne souhaitent pas faire de fashion faux-pas.

En parallèle, il existe également des micromouvements, des automassages, des exercices de visualisation et de respiration pour soulager les muscles du corps, chasser les tensions, stimuler la digestion, pour débarquer frais et dispo tout simplement.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here